Crest et sa Tour

Crest, la cité médiévale

La cité médiévale de Crest, dominée par son donjon, s’est construite sur les flancs d'une colline caractérisée par la présence d’une crête rocheuse, dont la ville tire son nom.

Ville culturelle, sportive et festive, Crest est située au cœur de la Vallée de la Drôme; elle est l’une des portes d’entrée du Vercors et de son parc naturel régional. Au fil des rues sinueuses et des calades, vous découvrirez l’histoire mouvementée et riche de la cité.

 

On ne connaît pas la période exacte de son origine; mais une des premières mentions de Crest connues date de 1120, dans une lettre écrite par le pape Calixte II de passage à Crest, sous le nom de Crista Arnaudorum, la crête des Arnaud. Les seigneurs des Arnaud auraient fondé la ville vers la fin du Xe siècle et seraient à l’origine d’une première forteresse sur la crête rocheuse.

Crest est un territoire prisé et objet de convoitise de par sa situation géographique stratégique : à commencer par la guerre des épiscopaux de près de 150 ans entre l’évêque de Die et les Aymar de Poitiers, comtes du Valentinois ; ces derniers en sortent victorieux en 1356 et réunifient la forteresse !

Au XVIe siècle, Crest est au cœur des guerres de religion ; territoire catholique, la ville est convoitée par les protestants ; ce sera une des causes du démantèlement de sa forteresse par Louis XIII à la suite duquel seul le donjon est conservé.

Au XIXe siècle, le coup d’État de Napoléon III  marque l’histoire de la ville; la tour joue pleinement son rôle de prison, puisque 400 paysans insurgés y furent enfermés.

 

Entre les phases de conflits, la ville de Crest connait des périodes de grande prospérité avec le développement industriel des fabriques de coton, de drap, de laine et de soie, dont il reste encore aujourd’hui les vestiges architecturaux des XVIIe et XIXe siècles. Les noms actuels des rues et des quartiers du centre ville évoquent ce riche passé artisanal et industriel.

La tour de crest

900 ans d'histoire sont à découvrir dans ce donjon réputé comme l'un des plus beaux édifices de l'architecture médiévale et le plus haut donjon de France (52 mètres).

Pièce maîtresse de la fortification de l’ensemble castral, la Tour de Crest demeure une parfaite illustration de ce système architectural de défense, avec ses dimensions impressionnantes : 32 mètres de long sur 20 mètres de large et une hauteur de 52 mètres. Elle nous révèle encore aujourd’hui toutes les techniques stratégiques utilisées contre l’ennemi.

Réputée pour sa puissance, de forteresse médiévale imprenable, elle s’impose dès le XVIIe, tristement, comme un lieu de répression jusqu’au XIXe siècle et le coup d’État de Napoléon III.

De cet héritage historique, la Tour de Crest en garde les traces : des centaines de graffiti couvrent ses murs, témoignages encore vivants des souffrances ou des espoirs des prisonniers.

En 1877, le donjon est classé au titre des Monuments Historiques; il sera la propriété de Maurice Chabrières jusqu’en 1988, date à laquelle la ville de Crest achète la Tour.

 

Et aujourd'hui ?

La Tour de Crest promet aux visiteurs une belle plongée dans l'histoire : 15 salles sont, ainsi, autant d’espaces de découverte de la place de Crest, des conflits dans le pays crestois, de la vie au Moyen-âge et après. Du haut de ses 52 mètres, vous pourrez contempler une vue panoramique exceptionnelle sur la Vallée de la Drôme, des contreforts du Vercors, jusqu’aux monts d’Ardèche. Les amateurs de sensation pourront descendre en rappel la façade est de la Tour (sur rendez-vous) !

La Tour de Crest : accueil : 04 75 25 32 53 / Régie : 04 75 76 61 14

tour@mairie-crest.fr - www.mairie-crest.fr/tour/